• Quel est le revenu minimum pour obtenir un crédit rapide ?

  • credit rapide sans justificatif

    À l'approche des fêtes de fin d'année, à l'occasion des vacances, ou pour une tout autre occasion il peut s'avérer utile de contracter un crédit rapide (plus d'informations ici). La plupart du temps les personnes intéressées prennent le temps de la réflexion, mais parfois il faut aller vite. C'est l'objet des crédits rapides à la consommation. Ils sont commercialisés par des organismes financiers spécialisés. Leur spécificité réside dans le peu de renseignements personnels à fournir. L'administratif se limite à vos coordonnées, la preuve de l'existence d'un compte en banque et de revenus récurrents. Parfois il est nécessaire de remplir un questionnaire sur l'honneur prouvant que vous n'avez pas contracté d'autres prêts.

    Le taux d'endettement

    À partir des renseignements fournis, l'organisme financier étudie votre capacité de remboursement. Pour faire simple vos revenus existants déterminent un taux d'endettement estimé comme suit : la banque ou vous-même devez additionner l'ensemble de vos charges (loyer, prêts en cours, charges courantes, pensions alimentaires). Ensuite ce montant sera divisé par l'ensemble de vos revenus (salaires, pensions, revenus immobiliers, revenu mobilier récurrent) multiplié par 100. Ce qui donne un pourcentage indicatif. L'endettement le plus communément accepté par l'organisme financier ne dépasse pas 33 %. Au-delà de ce seuil, vos dépenses courantes (alimentaires, loisirs, scolarité, réparation de voiture, etc.) seront délicates à financer.

    Le reste à vivre module le taux d'endettement

    Ce taux est un indicateur, pas une borne infranchissable. Un taux d'endettement de 35 % ne laisse pas le même reste à vivre à des personnes qui gagnent beaucoup d'argent et des personnes avec de petits revenus. Pour ces dernières un taux de 30 % est parfois un vrai challenge à tenir. Parlons de ce « reste à vivre » plus précis qu'un taux d'endettement brut. Il s'agit de la somme qu'il vous reste chaque mois après déduction de vos charges et de vos remboursements de prêt. Ce reste à vivre garantit les dépenses quotidiennes du ménage. Vos revenus, même faibles, permettent d'emprunter, mais en respectant votre capacité à rembourser le prêt contracté.

    fr be lu ca